[Vu au Cinéma] Kritike Solo A Star Wars Story

dimanche 22 juillet 2018





Aujourd'hui on se retrouve pour Solo a Star Wars Story :




Tout d’abord, ce volet n’a pas fait l’erreur certes minime, mais qui à mes yeux me gênaient beaucoup, de Rogue One où les notes du main theme changeaient lorsque l’on voit le titre du film. Ici, rien de tel, à mon plus grand bonheur.

De plus, j’ai aimé beaucoup d'éléments dans ce film dont certaines scènes font très western avec les plans sur les jambes d’Han Solo prêt à dégainer ainsi que les tons chauds et le sable qu’on peut retrouver sur quelques planètes, malgré une bonne partie du film dans des tons froids, hélas.

J’ai ainsi adoré le bâtiment où siège l’Aube Écarlate et les parties de Sabacc, un jeu de cartes ressemblant au Poker où Han Solo y joue deux fois contre Lando Calrissian et y gagnera même le Faucon Millenium.

J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié Lando et sa collection de capes, il était très charismatique, tout comme la sublime et mystérieuse Qi’ra, interprété par Emilia Clarke que j’avais déjà découverte dans Terminator Genisys.
Ce casting dans son ensemble était donc super bien choisi.

Toutefois, parfois il y avait un peu trop d’actions à mon goût et pas assez de développement.

C'était aussi assez dommage que les deux compagnons meurent assez tôt, j’aurais voulu mieux les découvrir et la nouvelle droïde est très originale : c’est une femme qui milite sans relâche pour les droits de ses congénères, mais je n’ai pas tant adhéré à elle alors que d’habitude les autres robots de l’univers sont quasiment mes personnages préférés.

La trahison de Qi’ra était également assez prévisible, par contre je n’avais pas vu venir celle de Tobias Beckett.

En conclusion, j’ai vraiment bien aimé ce nouveau Star Wars Story, même s’il n'était pas non plus transcendant, hormis la fin.
Elle était très intéressante de part tout ce qu’elle introduit de nouveau : la future construction d’une équipe sur Tatooine, l’ascension de Qi’ra, ainsi qu'un Dark Maul vivant -qui d’ailleurs fait le lien avec la prélogie- à la tête de plusieurs organisations criminelles dont l’aube écarlate.
Étant donné qu’on n’en reparlera plus jamais dans le reste de la saga existante, c’est signe d’une nouvelle trilogie autour de Han Solo.
Sinon à quoi bon faire ça ? J’en serai même la première déçu.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire