[Livre] Kritike Phobos Tome 4

lundi 9 juillet 2018





Aujourd'hui on se retrouve pour le quatrième et dernier tome de Phobos, du moins normalement puisque le troisième devait lui aussi clôturer cette saga, lu comme toujours avec @ayane_passions, dont le lien du blog est juste ici :




C'était avec beaucoup de craintes que je me suis lancée dans cette lecture.
J’avais énormément peur d'être déçu étant donné que j'avais extrêmement adoré la fin du tome 3.

J'étais effrayé de ne pas retrouver finalement ce que j'aimais dans cette saga, comme je l'avais déjà tant aimé et que ça soit le tome de trop.
Je redoutais aussi qu'on parte trop dans le fantastique concernant les mystères de Mars alors que ce n'étais pas dans l'esprit des autres tomes.

Heureusement, on ne part pas dans une SF assez loufoque.
Ici on a droit en réalité à une mutation bien mise en place et qui est plutôt réaliste.
On y croit, c'est pas trop gros.
Surtout qu'il reste encore une part de mystère, chose que j'aime beaucoup comme comment les animaux ont pu s'enfuir ? Laissant ainsi place à l'imagination.

Je voulais également que certains choix ne soient pas réfuté comme la mort de Marcus.
Je souhaitais qu'il le reste surtout que sa mort était bien traité, pas de façon triste, mais au contraire, de façon positive.

Toutefois, si je n'ai pas été déçu sur ces points-là, ça a été le cas sur d'autres.

Le point que je regrette le plus et qui m’a vraiment peinée, c’est l’absence de chapitre dédié à mes personnages favoris, à savoir Andrew et Harmony.

J'adore tellement les références d'Andrew sur la guerre des étoiles, Star Wars en anglais, en plus il a converti Harmony ! J'étais tellement heureuse de les retrouver mais ils sont laissé sur le carreau tandis que Léonor est encore plus flamboyante.
J'ai adoré la lettre qu'Harmony donne à Léo pour Mozart même si je savais dès le début que c'était elle, l'auteur en vérité.

Autre point qui m'a déçu est le fait que Serena ne soit toujours pas en cage.
Au moins, tout le monde a vu sa véritable identité pour ceux n'y ayant toujours pas cru.

Toutefois, c'est un volet toujours autant surprenant avec par exemple la cécité du bébé de Kirsten et la vérité sur le mal de Mars. Ainsi que pour le fils de Marcus avec l’héritière de Eden Food, fait derrière son dos. Ou quand ils sont accusé d'homicide de Marcus.

Tout comme le passé de Léo avec Désiré.
‎ Elle est d'ailleurs vraiment au centre de ce tome, en véritable héroïne, même si elle n'est toujours pas mon personnage favoris, et évolue de part, par exemple, la disparition de la Salamandre dont elle se rend compte la protégeait.

En parlant de personnages, ça m'est allé que Kenji soit vivant tant que ce n'est pas Marcus ! Et son amour pour Kelly est trop chou !

Par contre, je n'ai pas apprécié Meritxell.
Même si ses propos ne sont pas non plus dénués de sens, dans un certain sens elle a raison. Mais son couple avec Oscar est mignon.

C'était aussi une bonne idée d'en apprendre enfin plus sur les pionniers de la saison 2 !
C'est plutôt vraiment cool puisqu'ils étaient très survolé dans le 3.

J’ai aussi beaucoup aimé la représentation du spectacle de la symphonie du nouveau monde d'Elisabeth !
J'aime cette prise de risque qu'elle a pris vis-àèvis du procès ainsi que son travail de métaphore même si il est au final peu subtil. Il retrace les aventures des autres tomes, amenant donc un côté nostalgique aussi. En plus il revisite le conte de Blanche-Neige.

Ce tome ‎envisage également les ravages du réchauffement climatique et de l'avenir de la Terre.

Ce qui concernait la mutation était passionnant et il y avait pleins de parallèles intéressantes comme le fait qu'ils vont raccomplir ce qu'ils devaient effectuer au début, être des martiens, mais cette fois des vrais. Tout comme celle entre la D66 et le mal de mars ainsi que le voyage non retour.

Le dernier chapitre 20 était une bombe de suspens !
J'ai totalement adoré la mise en scène : de voir ainsi différent endroit du monde connecté en même temps chacun son tour sur cet événement historique, mais j'aurais cru que Kris aurait plus mal pris la véritable cause de la mort d'Alexeï. Ce concept de voir la réaction des gens aux quatre coins du monde m'a beaucoup plu.

L'idée des chaînes personnelles était, elle, plutôt pas mal, mais j’ai plus apprécié l’espace commentaires qui montrent et dépeint bien l'absurdité de certains : on retrouve les first et des suppositions naïves concernant par exemple la vue du bébé.

L’humanité, ici, est révoltante, mais cruellement vraie.
Entre ceux qui ne croyent pas les pionniers concernant Serena, dire qu'il y a des personnes, pour citer le Polonais "pour croire que Serena, la plus grande comploteuse de tous les temps, est elle-même victime d'un complot ?", ceux même violent entre eux -tellement que ça m'a choqué de les voir ainsi- juste avant le procès et la partie sur la secte et son faux prophète qui s'est auto nommé avec un peu de malice, me faisant penser à mes cours d'anglais sur les sectes qui se finissent généralement mal, un peu comme là où il voulait tuer Kelly et Samson.

On ne sait plus où donner de la tête.

Toutefois, je me suis demandée pourquoi ils n'ont pas fait monter directement une équipe médicale pour enlever l'oeuf de la mort de Mozart.

En conclusion, j'ai été grave sceptique concernant la venue de ce quatrième tome, surtout concernant la fin.
Mais au final, elle est parfaite et cohérente.
Le reste du livre fait quand même un peu trop remplissage même si ça restait intéressant. Surtout que les questions qui restent sont, me semble-t-il, les même que celle à la fin du 3e. Du coup quel est l'intérêt de ce 4e tome ?
Je l'ai cependant complétement adoré, elle était belle, pleine d'espoir et de positivité.
C'était trop beau qu'une bonne partie d'entre eux retourne sur Mars et cool qu'Harmony et Andrew y aille aussi même si je les voyais plus sur Terre, mais pourquoi pas.
Et vous, qu'en pensez-vous ?

Ps : un chapitre se passe le jour de mon anniversaire !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire