[Bilan] Juillet 2018

dimanche 18 août 2019




Aujourd'hui on se retrouve pour mon Bilan de Juillet qui est très rempli !





Niveau romans, j'en ai lu 6 et même participé au weekend à 500 de @la_ptitefee que j'ai réussi.
Ce mois était sous le signe des Harry Potter puisque j'en ai lu 3 tomes, les 3 premiers :

L'école des sorciers, La chambre des secrets et Le prisonnier d'Azkaban




Concernant le 6e tome de Ma Vie selon Moi de l'auteur française Sylvaine Jaoui , je l'ai gardé précieusement pour qu'il puisse me redonner le sourire en période de stress lié à mes premières épreuves du Bac.
Puisque dès les premières pages, je rigole, c'est fou !
Ce 6e tome est donc toujours aussi bien.
Réaliste, traitant de sujets plus ou moins sérieux mais toujours de façon légère, drôle et optimiste. Ainsi il m'a aussi permis de relativiliser sur les épreuves qui me sont à venir comme le Bac et mes futures études supérieures et j'ai bien aimé que beaucoup d'orientation soient représentés. Il y en a pour tout le monde : S, ES, L, STI, Prépa... En tout cas j'aime toujours autant les suivre dans leur vie quotidienne, plus ou moins déjantée.
Et j'ai trop adoré les allusions au "pervers ecrivain du premier etage" qui prend des notes sur leur vie pour en faire un 6e bouquin -celui donc que l'on a entre les mains- c'est clairement une allusion à l'auteur, une mise en abîme, et c'est d'autant plus conforme dans le bonus à la fin du livre, en citant même le nom de cette saga : Ma vie selon Moi.



-le final de Another Story of bad boys




 Que j'ai déjà chroniqué.



-et le 10e et dernier tome du Journal d'une princesse




Mais que je n'en ai pas encore fait l'avis.



Et voici les BDs et Mangas que j'ai lu :

-les 4 premiers tomes de Platinum End





-et les tomes 17,18 et 19 de Valérian



Le tome 17, l’Orphelin des Astres, est donc en continuation avec le précédent volet puisqu'on retrouve le califon qui fuit les gars du quatuor mortis.
J’ai ainsi adoré le comportement de Laureline et Valérian envers le petit califon. On aurait tellement dit des parents avec leur enfant, c'était bien trop mignon.
C'était alors un peu triste quand ils durent le quitter, mais ils ont fait en sorte qu’il soit en sécurité.
Ce volume était aussi particulièrement axé autour du monde du cinéma. Il y avait entre autres astéroide privé, que j’ai du coup bien aimé, qui appartient à un producteur qui a donc son scénariste. Au cours d’un jeu il réplique même un “moteur, action et coupez" et Laureline parle "d’effet speciaux". D’ailleurs, elle sera même à un moment actrice de cinéma, chose que j’ai adoré !
Ce tome critique aussi un peu les études avec un bâtiment faisant plus prison que lieu d'étude, donc très repoussant.
Un tome, comme son prédécesseur, que j'ai particulièrement bien aimé !

Les tomes 18 et 19 feront l'objet d'avis à proprement parlé.

Celui sur le premier tome de Moriarty, lui, est déjà écrit :



Vous pouvez le retrouver en cliquant .



En juillet a eu lieu la 4e Edition de mon Marathon 1 Film par Jour. A cette occasion j'ai regardé 7 films dont :




Game Night est le premier, il m'a vraiment beaucoup plu ! Il m'a bien fait rire, c'était véritablement drôle ! C'était vraiment fun, plaisant et original !
J'ai ainsi adoré beaucoup de points : le côté soirée jeux dont le film tire le nom, plus précisément des jeux de société et de murder party, une passion qu'on retrouve dans le superbe couple principal ! Une relation alors basé sur leur compétitivité et sur leur amour du jeu de société, d'arcades...
J'ai donc aussi adoré les nombreux niveaux de réalité/fiction, quand tout s'emmêle ainsi que le personnage du flic. Il est flippant, mais touchant et vraiment déterminé, notamment quand on découvre les détails de son plan lors du générique de fin.
De plus, pour l'anecdote le frère du personnage principal a la même voix française que celle de Toby dans la série Scorpion et celle de la copine british à la même voix que Sarah dans la série Chuck.
En tout cas c'est un très bon film qui mêle action et humour, comme je l'aime, avec même quelques petites phases qui empreinte aux genres des films d'horreur.

Le deuxième film que j’ai vu à cette occasion est Rip Tide, un film Netflix australien d’1h25 conseillé si mes souvenirs sont bons par @citations_filmslivres, une abonnée qui n'a malheureusement pas pu participer à cette édition de mon Marathon.
Ainsi, il se passe en Australie. On a alors droit à de magnifiques paysages, l'esthétique de ce film étant sublimes avec tout plein de plans splendides.
J’adore tant les films et les séries se déroulant là-bas, avec l'océan et le surf ! Je ne pouvais donc qu’aimer, adorant ce genre de film également sans prise de tête, parfait pour l'été.
On peut même y apprendre qu'en Australie, le volant est à droite comme en Angleterre.
Aussi, l’actrice principale a été auparavant découverte par Disney Channel du coup elle me rappelle des souvenirs même si je ne regardais pas tellement les séries dans lesquelles elle jouait.
De plus, j’ai bien aimé voir le monde du mannequinat et du stylisme dont étrangement je n’ai pas l’habitude de voir dans les films.
Il contenait même une dimension touchante, les personnages évoluant également tous positivement et son amie Chicka était fun et fraîche.
Par contre je n'ai pas du tout aimé la scène de baseball ! Quel gâchis de noix de coco et de tomates !
En conclusion, c'est un très bon film en cette saison estivale !



 Durant ce Marathon j'ai aussi vu deux films se passant à l'époque :




Le premier, que j’ai vu lors du 3e jour, est un biopic nommé My Wonder Women.
Wow. Ce film est une pépite.
Il parle de ce qui a inspiré William Moulton Marston, un prof de psychologie -science que j’adore-, pour créer les comics Wonder Woman qui sont donc finalement à la fois une expérimentation scientifique, psychologique et une ode à l'amour.
Le personnage de Wonder Woman étant le mix des deux femmes avec qui Marston partage sa vie.
Ainsi, l’histoire vraie dont il est tiré est extraordinairement avant gardisme puisqu’il se déroule dans les années 30 et met en scène un trio bdsm.
Il traite alors de sujets tels que la soumission, la domination, le bdsm, l’homosexualité, la liberté de la femme, la liberté des moeurs, le ménage à trois, la pornographie, l'érotisme, le polyamour et de ce qu'est la "normalité".
On apprend aussi que ce professeur est aussi l’inventeur avec sa femme du détecteur de mensonge.
C'était alors un film enrichissant à tous les niveaux.
J’ai tellement aimé voir les parallèles entre sa vie et son comics, avec par exemple la tenue d'amazone porté par Olive qui inspire celle de Wonder Woman, ainsi que le bandage.
En conclusion, ce film donne encore plus envie de se documenter sur leur vie, sur ce comics, déjà que j'aimais Wonder Woman, surtout après avoir vu son film produit par DC.
Enfin, le générique de fin nous offrira quelques photos d'archives.

Lors du 5e jour, le vendredi, j’ai vu Phantom Thread qui lui, se passe dans les années 50.
Autant j’ai adoré My Wonder Women, autant je n’ai absolument pas accroché à celui-ci.
J’aime bien voir des films sur le monde de la mode, de la couture et l’histoire d’amour était intéressante, mais je ne suis jamais rentré dedans. Je l’ai trouvé trop long et ennuyeux, il y a donc trop de longueur et il ne s’y passe pas grand chose, surtout au début. C'était bien trop plat.
Et le personnage fictif de Reynolds Woodcock, même si très bien interprété, était bien trop détestable.
J’y suis tout simplement passé à côté malheureusement. Ainsi, j’en suis déçu.




Ensuite, pour ce Marathon, j'ai également vu The First Time qui m’attirait essentiellement pour son casting puisqu’il comporte Britt Robertson, vu notamment dans A la poursuite de demain, Dylan O'Brien qui jouait dans Le Labyrinthe et Victoria Justice de la série Victorious que je regardai de temps en temps quand j'étais plus jeune. D'ailleurs, ça se voyait que Dylan et Britt, les deux acteurs principaux, sont en couple réellement : ils avaient une belle alchimie.
De plus, j'ai bien apprécié qu'ils jouaient des rôles d'adolescents de première et terminale, puisque je vais rentrer en terminale à la rentrée.
En tout cas, j’ai bien aimé ce film ! Il changeait de certains autres films romantiques de part plusieurs aspects.
C’est un film chou et doudou, sans rebondissements irréalistes, venu de nul part, c'est juste simple et efficace, sans prise de tête même si du coup un peu longuet malgré ses 1h35.
Ce que j'ai particulièrement aimé c'est leur rencontre puisqu'elle est banale et fait donc très réaliste, ainsi que quand ils apprennent à se connaître. Du coup, ils dialoguent beaucoup, ce que j'ai bien aimé.

Ensuite j’ai visionné Un Raccourci dans le Temps.
C'était un film sympathique, d’ailleurs je ne comprends pas du coup toute la haine à son propos.
Même si l’humour des trois guides ne fonctionnent pas, le film traite de sujets tels que la confiance en soi, j’ai bien aimé le côté scientifique, les décors et effets spéciaux étaient magnifiques même si ça se voit qu’ils sont faux. J’ai d’ailleurs adoré la première planète et la bande son est sympa.
J’ai bien aimé aussi l’histoire des ténèbres qui s’emparent de la Terre même si le combat est bien trop manichéen.
De plus, il est toujours agréable de voir au casting Chris Pine dans le rôle du père.

Le dernier film de ce Marathon est donc We Are Your Friends où joue Zac Efron.
Étant donné que mon genre de musique favoris est l'électro, ce film qui en traite principalement m'attirait obligatoirement.
Il met donc en scène l'évolution d'un DJ jusqu'à ce qu'il arrive à faire la première d'un festival d'électro. D'ailleurs j'aimerais trop un jour assisté à un festival d'électro comme l'électrobeach.
Ainsi, j'ai complètement adoré la bande son : je me suis ambiancée durant tout le film.
Allié avec son montage dynamique, il était impossible pour moi de m'ennuyer.
De plus, j’ai adoré sa scientifisation de la musique puisqu’il tient rigueur de la physionomie de l’homme et des battements de son cœur pour faire démarrer les parties, pour ambiancer tout le monde. Je me demande si c'est vraiment vrai mais ça me semble plausible. En tout cas j'adore ces détails "scientifique".
Par contre, je n'ai pas aimé les passages sur la drogue au début, mais il s'avère que son usage est finalement moralisé, du coup ça m'est allée. Tout comme est moralisé leur job chez l'agence immobilière : leur ami meurt à cause de la drogue et de l'alcool et à la fin le personnage de Zac Efron donne l'argent cotisé à la famille qui allait se faire avoir par l'agence.
Ainsi, j’ai vraiment beaucoup aimé ! Ce film était vraiment bien !


  En hors de ce Marathon, j'ai vu 3 autres films :

-Ant man et la guepe



 Qui a déjà son article consacré juste ici.

-le flic de Beverly Hills 3




 Que vous pouvez retrouver dans cet article consacré aux 3 volets



-Mission : Impossible - Rogue Nation



Qui sera critiqué avec ses congénères de la saga que je regarderai en août.


Niveau série, j'ai vu des merveilles comme La Casa de Papel que j'ai commencé et fini.


Dont vous pouvez retrouver l'avis juste ici.


J'ai aussi commencé Deception, Good Girls, la saison 2 de Famous in Love, la saison 4 de The Flash



Et fini la saison 3 de Chuck







Voilà voilà !
J'ai donc regardé 46 épisodes de séries répartis dans 6 séries différentes, lu 8 mangas/BDs, lu 6 romans et 10 films !
Comment était le votre ?
Bye



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire