[Film] Kritike Mission : Impossible

lundi 19 août 2019





Aujourd'hui on se retrouve pour plusieurs films de la saga d’espionnage Mission Impossible :




Avant d'aller voir Fallout au cinéma, sous certains de vos conseils j'ai d'abord regardé Rogue Nation.
Comme ces deux derniers m'ont beaucoup plu, j'ai entrepris à l'occasion de la 5e Edition de mon Marathon, de voir le reste de la saga.

J’avais déjà vu le premier, mais ne m’en souvenant pas des masses, j’ai préféré le revoir.
Surtout que je n'en avais pas fait d'avis à l'époque n'ayant sûrement pas encore mon blog (je ne me souviens plus également de quand je l'avais vu...).
Mais ça va ! En le revoyant je m'en suis quand même un peu souvenu !

Par contre il m'a semblé prévisible mais est-ce que ce ne serait pas parc que je l'ai déjà vu ?
En tout cas, même si la scène de l'hélicoptère accroché au train qui passe dans un tunnel est un peu too much, j'ai adoré voir notre personnage principal effectuer des tours de passe passe.
Et ce volet installe directement les récurrences qui feront la continuité de cette saga.
Ainsi on a des éléments que j'adore comme une scène d’illusion comme on en retrouve dans le dernier en date, Fallout, et les fameux masques dont la conception, avec les voix allant avec, sont remarquablement montré lors du 3e épisode.

Les musiques sont également directement géniales, comme dans tous les opus. Mis à part le remix du culte main thème dans l'épisode suivant qui m’a déplu.

On découvre également dès ce premier film un des partenaires d’Ethan : Luther qui sera présent dans tous les autres opus même si il ne fait qu’une brève apparition dans Protocole Fantôme puisqu'il n'est pas dans son équipe durant ce film.
Benji fera lui, sa première apparition dans MI3 avant de devenir un membre de l'équipe principal dans les suites, étant promu agent de terrain. C’est un personnage que j’ai directement beaucoup aimé lorsque je l'ai vu pour la première fois dans Rogue Nation.
C’est dans Protocole Fantôme que l’on verra le personnage joué par Jeremy Renner, William Brandt, que l'on reverra dans le volet suivant, Rogue Nation, où j’ai beaucoup aimé les parallèles qu’il fait avec le premier ministre sur la refonte et la dissolution de Mission Impossible.

C'est d’ailleurs le scénario des MI qui m’a le plus plu.
Il change puisqu’il n’y a pas vraiment de mission banale habituelle. Là, l’agent Ethan Hunt est en fuite pour essayer d'arrêter le groupe ennemi nommé le syndicat -d’ailleurs évoqué lors de la toute fin de Protocole Fantôme- alors que son groupe à lui, Mission Impossible, est officiellement dissout.

Sa construction diffère alors, il est donc très prenant. Ce pourquoi je l’ai complètement adoré.

En plus, il comporte des scènes géniales comme mon passage préféré quand ils sont à l'Opéra où se joue Turandot !
Musique que j'avais découvert lors de la prestation de patinage artistique du japonais Shoma Uno pour son libre.

J'ai aussi bien aimé voir au début un Airbus A400M où s'accroche Tom Cruise.

Tout comme j’ai adoré leurs gadgets, innovant et dingue ! Dans l'air du jour. C'est ceux que j'ai le plus aimé avec ceux de Protocole Fantôme.
Il y a aussi la présence d'Isla, l'agente britannique que j'ai bien aimé et que l'on retrouve dans Fallout.

Ce que j’ai beaucoup aimé également dans cet opus mais qu’on retrouve dans tous les autres sont les quelques passages drôles dont les répliques font sourire et le fait qu’ils voyagent. Ici ils vont notamment au Maroc, en France et à Vienne.

Dans Protocole Fantôme, j’ai bien aimé ces scènes au Kremlin mais ma préférence va à celle en Inde.

Dans MI3, les endroits visités comme l’Italie et Shanghai en Chine étaient bien exploité contrairement à MI2 qui gâche le potentiel d’un pays que j’affectionne pourtant beaucoup et dont la majorité du film s’y passe : l’Australie. Ils auraient dû tourner plus de scènes à l’extérieur.
La partie en Esapgne m'avait elle aussi quand même plu.

C’est ainsi le volet que j’ai le moins aimé et qui donc m'a le plus déçu.
Même si il y a quelques détails que j’ai bien apprécié comme le côté mythologique attribué au virus et à son antidote et Tom Cruise est absolument magnifique avec ses cheveux longs !
On retrouve également une scène où il escalade une falaise comme dans Fallout et confirme que je déteste le voir ainsi évoluer dans le vide : j'ai tellement peur pour lui !

Mais son ambiance et son esprit diffère trop du reste de la saga.
Il y a un côté beaucoup plus dragueur et centré sur l'amour, du coup ça casse un peu le tout que formait la saga, sa cohérence.

Aussi c’est le seul où son équipe et les locaux de MI ne sont pas mise en valeur.

Surtout que l’on ne s’attache pas à Nyah dont la relation avec Ethan va bien trop vite et qu’on ne saura même pas ce qu’elle deviendra par la suite.
De plus, l’image de la femme est là assez dégradante et c'était prévisible qu'elle allait s'injecter le dernier virus.

Du coup, il manque de background entre ce 2e et le 3e film étant donné qu’on ne sait également pas comment il a rencontré Julia.

C'était d’ailleurs très triste de les voir ainsi ensemble quand on sait qu’ils devront se séparait.
Ils sont tellement bien et heureux ensemble ! Ça me fait trop mal au coeur ! Je voulais tant rester sur cette fin pour eux deux ! La vie d'espion est bien trop horrible... comme le montre également la saison 3 de Chuck.
Ainsi, ça m'a déchiré le coeur de voir qu'ils ont dû se séparer dans Ghost Protocol pour la protéger mais qu'ils s'aiment toujours et qu'il garde toujours un oeil sur elle.

En tout cas, j’ai beaucoup plus aimé MI3 à MI2, le scénario était bien même si c’est un peu dommage et surtout surprenant qu’au final on ne saura jamais ce qu'était la patte de lapin.

L’ennemi à abattre envoyait du lourd, j’ai bien aimé le fait qu’Ethan entraîne d’autres agents comme Lindsey et c’est un peu avec ce volet que débute le vrai fil rouge de Mission Impossible étant donné que le 1 et le 2 était plutôt indépendant.

Concernant une dernière fois Ghost Protocol, où joue la française Léa Seydoux -ce dont je ne savais pas- j'ai bien aimé qu'ils aient mis Ethan en prison.

En conclusion, Mission Impossible est une très bonne saga d’espionnage.
Qu'en pensez-vous mes Kriticoeurs ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire