[Serie] Kritike Death Note Animé

samedi 7 octobre 2017





Aujourd'hui on se retrouve pour l'animé Death Note :




Wow.

C'était tellement génial.
Je rejoins totalement les personnes qualifiant cette série de chef d’œuvre.

Quand je pense qu'au tout début je n'étais pas du tout chaude de me lancer dans cet univers.
Je croyais que c'était quelque chose de morbide vis-à-vis du titre, sauf que pas du tout.
Je ne remercierai alors jamais assez le film Netflix pour m'avoir donné ce courage nécessaire, étant donné qu'il est plus facile de débuter par un film, une adaptation, plutôt que par une série.

Je ne suis pas vraiment quelqu'un qui lis beaucoup de manga et encore moins quelqu’un qui regarde des animés d'habitude. La plupart du temps ces derniers me rebutent par leur doublage vf, mais là, le doublage n'était pas du tout dégueulasse ! Au contraire, je l’ai trouvé vraiment bien ! Pareil pour la longueur interminable de certains manga : là il n’y a que 37 episodes de 20min chacun, ce qui est assez court.

De plus, c’est une œuvre très intelligente de par son thème de la justice traités sous deux points de vues différent et par ses personnages principaux, Light et L, eux aussi, terriblement intelligent.
J’ai adoré la confrontation entre ces deux justices opposés comme le montre l'épisode 2 que j'ai adoré, avec sa scène justement de confrontation, pour reprendre le titre de l'épisode. Cet épisode montre déjà d'ailleurs le côté un peu "fou" de Light, pas déplaisant même si un peu rapide. Il se passe en vérité plusieurs jours mais étant donné qu'on ne les voit pas, ça peut faire un peu précipité.

Light du côté de la peine de mort pour éradiquer les crimes sur Terre et L du côté des juges, des lois.
Mais rien n’est manichéen !
On montre Light, qu’on pourrait considérer comme le “méchant” de l’histoire, comme le personnage principal. C’est lui qu’on suit tout le long de la série. Et on voit que ces idées étaient nobles de base. Qu'est-ce qu'il y a de mal à ne plus vouloir de criminalité sur le monde auquel on vit ? Il a même conscience de mettre son âme en péril pour l’obtention de ce monde nouveau. Il est prêt à sacrifier son âme pour un monde meilleur.

Il est donc déterminé et prêt à tout.
Il manipulera, se servira alors de tout le monde et commencera même à tuer des innocents pour arriver à ses fins, mais surtout pour parvenir à s’innocenter et pouvoir ainsi effectuer son devoir en toute tranquillité puisque la police s’est mis en travers de son chemin. Jusqu'à réellement penser à tuer sa sœur ou tuer indirectement son père.

Sauf que sa quête est voué à l'échec : on ne peut pas éradiquer vraiment le mal de l'homme puisque l’homme est imparfait et aura toujours une part de mal en lui.

J’ai quand même une préférence pour ce personnage ainsi que pour son sourire/rire de psychopathe même si j’aime aussi beaucoup L.

L est par contre obsédé par l’affaire Kira, le pseudonyme de Light, et dépasse lui-aussi certaines limites.
Il torture psychologiquement et physiquement pour arriver à ses fins et n'hésite pas par exemple à poser 64 caméras chez Light ! Misa souhaitait même mourir vis-à-vis de son comportement envers elle. De plus, il fait tout ça pour son orgueil même s'il n'est pas d'accord avec les actes de Kira.
Il est néanmoins touchant quand il dit que Light est son seul ami, j’aurais voulu que ça soit le cas je les shippais même ensemble.

Pour moi Death Note se découpe en trois parties : la première avec la confrontation Light/L, puis la collaboration entre L et Light pendant que ce dernier n’a plus tous ses souvenirs contre les Pdg. Et la dernière quand L meurt avec ses successeurs et l’avancement des plans de Light en tant que Kira.

J’ai moins aimé la seconde.
Les autres parties étaient plus du point de vue de Light, on était souvent dans ses pensées, alors que pour celle-ci, on est plus dans celui de L. Light n'étant plus pour le moment Kira, on le voit donc moins en action et c'était alors moins intéressant, un peu plus ennuyant. Light et L formait une bonne équipe mais Light en gentil perdait de son charisme, avait l’air moins intelligent et était moins fascinant.
Toutefois, c’était sympa de le voir un peu douter sur l’ancien Kira qui avait des idéaux semblable aux siens -normal, c'était lui.
Ca redevenait plus intéressant dans les épisodes 20-21 où l'intrigue avançait plus !

L'épisode 24 était génial avec la scène de l'hélicoptère et Light qui retrouve enfin la mémoire ! Light se souvient de tout et prouve encore une fois son intelligence ! C'est bluffant ! Je l'adore tellement !

Puis vient la mort de L.
Même si je préfère le personnage de Light, sa mort m’a affreusement dégouté pour lui.
Même si c'était assez triste, c'était inévitable que L meurt à un moment si Light n'y passait pas en premier, vu comment il voulait à tout prix le tuer. Mais qu'il meure sans savoir que Light est Kira ?! Juste non !
Il a passé des années sur cette affaire ! Je pense qu'il savait toujours au fond de lui que Light était Kira, mais il n'avait encore aucune preuve concrète. En plus, ça se voit qu'il savait qu'il allait mourir. D'ailleurs j'aurais voulu savoir comment il a su ça et pourquoi il n'a rien fait pour se défendre, pour ne pas mourir. Pourquoi il n'a pas contourné la mort avec un plan ultra intelligent comme d'habitude ? On dirait presque qu'il a abandonné... Peut-être ne pensait-il pas être tué par Rem ?

Toutefois sa mort est un évènement très audacieux.
Ils ont tué un personnage principal, qui plus est le principal opposant au “héro”. Ce qui fait qu'à cet instant le “mal” a gagné et le “bien” a perdu, ce qui change énormément par rapport à d'autres œuvres. Paraît-il même que ça devait de base se finir ainsi.

L manque alors un peu par la suite mais je m’y suis faite, ce n’était pas si horrible.
C'est même assez similaire au reste de la série étant donné que ses successeurs, Near et Mello, surtout Near, font très copié/collé de L, donc peuvent aider à l'adaptation. Ils sont assez sympa à suivre même si N est vraiment moins travaillé tant il est semblable à L, tant dans son design que dans sa personnalité. M est plus original même si sous-exploité.

Ce que j'ai beaucoup aimé, c’est qu’aucun des deux n’est à la hauteur de L et que ce n’est que leur alliance qui permet de l'égaler.

Cette troisième partie m’a presque autant plu que la première.
On retrouve le Light ultra intelligent et surprenant qu’on a toujours connu, on est toujours aussi souvent surpris comme par exemple quand il a tué son porte-parole alors qu'il lui a promis d'être sa déesse si elle restait à ses côtés -je voulais trop y croire. J'étais dégoutée, c'était cruel. Du coup il est plus cruel qu'avant, prêt à tué sa soeur ou son père.

D'ailleurs j'étais trop triste pour son père.
Il croit grâce à ses yeux de dieu de la mort que son fils n'est pas Kira et en est heureux, alors que c'est en vérité faux.
Tandis que Light, ignoble, jusqu'au dernier souffle de son père, ne cessera de vouloir qu'il utilise le Death Note pour ses propres fins. C'est assez horrible... Par contre faudra m'expliquer pourquoi il voit que ce n'est pas Kira...
Mais j'ai beaucoup aimé son coup de prendre un autre Kira, un disciple, à ses côtés qui comprend parfaitement ses idéologies, ce qu'il veut faire. En plus, il est classe quand il dit "élimination" en tuant dans le Death Note.

J’ai surtout apprécié dans cette partie voir la montée en popularité de Kira, voir la réaction de la population mondiale qui le considère comme prévu comme un dieu.

Pour ce qui est du reste avant de passer à la fin, cette série n'était pas prévisible : je ne m'attendais pas par exemple à ce qu'il refuse les yeux des dieux de la mort, même si comme d'habitude sa décision est logique.
Le personnage de Ryuk a un design qui me faisait peur au début mais est par la suite attachant et sympathique.
J’ai d’ailleurs bien aimé les dieux de la mort en général avec le fait qu’ils meurent en sauvant une vie humaine car ils sont tombés amoureux, ce qui est triste et beau, comme la relation de Rem et Misa.

Cette dernière par contre avait du potentiel.
C'était sympa d'avoir un 2e Kira surtout qu'elle avait des attributs que n'avait pas Light comme les yeux des dieux de la mort. Du coup une alliance entre eux s'avérait intéressante mais elle n'a pas servi à grand chose au final.
Elle avait l'air surtout bête comparé aux deux surdoués qu'on adore suivre que sont Light et L.
En plus, son histoire d'amour avec Light/Kira faisait fake et forcée et encore plus quand elle perd la mémoire.
Au moins elle aura été utile une fois, quand de sa propre initiative elle a découvert la véritable identité du 3e Kira.

La soeur de Light me faisait trop rire, tout comme parfois Matsuda.
Par contre qu'est-ce qu'elle a changé entre temps ! Il s'est passé en vérité 6 ans ! Et ça ne se ressent pas quand on regarde l'animé à part dans ce changement pour ce personnage de Sayu.

C'était cool qu'ils recrutent une voleuse et un escroc comme j'aime bien ces professions hyper classe.

Par contre, un des points négatifs de Death Note est que les nouveaux personnages sont toujours introduit juste au moment où le scénario à besoin d’eux.
Jamais on ne les découvre avant, ne serais-ce que brièvement, avant que l'histoire ait véritablement besoin d'eux. Ce qui est assez dommage.

Pour compenser, l’intrigue est assez linéaire. On ne part pas trop dans des sous-intrigues de personnages secondaires qui ne fait pas avancer l'histoire. Elle est donc plus compacte, ce qui va bien avec sa petite taille.

De plus, les musiques sont excellentes !
J’ai adoré le premier opening et ending, ainsi qu’entre autre les thèmes de L et de Light. Par contre, les deuxièmes opening et ending n'étaient pas vraiment ma tasse de thé -de café plutôt. Ils m'étaient complétement horrible !
Le métal, hard rock n'étant pas mon style. Mais à force de les entendre, je m’y suis habitué et finit pas plutôt bien les apprécier.
Y a même des passages plutôt cool -coïncidence : c'est quand ils ne gueulent pas- quand par exemple Light marche avec classe dans l'opening.
Je préfère quand même l'ending à l'opening.

Mais ce que j’ai vraiment beaucoup aimé dans ces openings et ending, c’est que comme le reste de la série, ils sont ultra travaillé.
Leur design transmettait un message en plus comme par exemple dans le dernier ending où on voit Light représenté comme quelqu'un de différent par rapport au reste de la population et quand il est dans un ascenseur qui représente son ascension divine puis sa chute/sa mort.

Il y a aussi pas mal de référence religieuse comme les pommes, certains visuels, Light qui se prend pour un dieu, et la scène des pieds.

Maintenant passons à la fin :

Déjà, ses derniers épisodes contenaient énormément de suspens.
Heureusement qu'en général on ne s'arrête pas à l'avant dernier épisode ! Parce que le suspens de fou qu'il y avait !

Après, j’ai déjà évoqué la bonne idée de faire une alliance Near/Mello pour égaler L.

Passons alors au vif du sujet.

Quand j’ai fini Death Note, je ne savais pas quoi penser de cette fin.
Elle m’a véritablement ébranlé. Pas tant ce dernier épisode en lui-même mais l’oeuvre dans sa globalité. Ce qu’elle te laisse, son ressenti. J'étais mal, ça m’a profondément touché, au plus profond de moi-même.
Un conseil : ne la finissais pas un dimanche soir juste avant de se coucher si vous vous y étiez beaucoup investi. Ca m'a empêché de dormir tellement j'y pensais, tellement choqué de cette fin.

Cet animé m’a fait quelque chose, m’a marqué.

Faire mourir Light de cette façon, puis Misa aussi, la violence de Matsuda envers Light -sérieux Matsuda quoi ?!?! Le gars marrant qui n'était pas totalement contre Kira ! Wow quoi, ça choque- et Ryuk qui fait le coup de grâce.

J'étais trop triste pour Light, j'ai pleuré, de voir qu’il avait en vérité aimé Misa et Kiyomi, de voir sa vie s'il n'avait pas reçu le Death Note et qu’il pensait à L avant de mourir.
Il a un peu des regrets. Il a véritablement sacrifié son âme pour le bien commun qu’il destinait à la population. C'était le seul qui pouvait essayer de changer le monde et il avait conscience de ce qu’il allait faire, ce que ça impliquait, des risques qu’il encourait.

Il n’avait pas tort de sous-estimer N et M par rapport à L qui n'étaient pas du même niveau mais n’avait pas prévu qu’ils pourraient s’allier.
Il n'était plus aussi prévenant qu’avant. Il a aussi pris plus de confiance vis a vis que la population qui le considère déjà comme le dieu qu'il avait toujours rêvé d être.
Et le fait qu’il perde par une erreur de sa part, montre que même si il voulait devenir un dieu, il restait un humain faillible.

Je ne partageait pas sa façon de faire mais c'était un personnage fascinant.

Toutefois cette fin était frustrante.
J'aurais voulu voir si après sa mort, les conséquences de ce qu'il a fait en tant que Kira. Si il avait laissé une trace sur la population, s’il est arrivé à faire ce nouveau monde dont il rêvait tant ! Surtout qu'on voit bien dans ces derniers épisodes que de plus en plus de gens le voyaient comme un dieu.



En conclusion Death Note est un chef d'oeuvre passionnant, intelligent, fascinant et qui fait réfléchir.
Une enquête psychologique vraiment travaillé. J’ai plus qu'adorer, c'était excellent.
La seule oeuvre qui sait rendre épic et classe d'écrire dans un cahier ou de manger une chips "puis je prends une chips que je mange", ma scène favorite.

Le film Netflix comparé à cet animé, c'était du pipi de chat.

Et vous mes Kriticoeurs ?

2 commentaires:

  1. Pour ma part, ça n'a pas été un coup de cœur, mais j'ai vraiment adoré ! Je l'ai dévoré en 2 semaines il me semble ! J'ai trouvé toute l'histoire hyper intéressante psychologiquement ! Les personnages sont super bien travaillés, ça montre les potentielles dérives d'un homme qui se prend pour Dieu. J'adore la notion de folie présente dans cet animé. Je possède les premiers tomes de la version manga papier, je compte bien la compléter ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouai c'est vraiment super et ça se regarde effectivement très vite ! La psychologie des personnage est le plus intéressant dans cet animé ! C'est vraiment sont principal atout ! :D Et ouai c'est toujours sympa et original ce côté folie !
      Ca vaut le coup aussi de les lire ? Comme il paraît que c'est fidèle, j'ai peur que ça ne serve un peu à rien.

      Supprimer